Microbiota y menopausia: el impacto de la menopausia en la microbiota intestinal y la flora vaginal - Microbiota Care
Teléfono

+337-751-7890

Correo electrónico

[email protected]

Horario comercial

De lunes a viernes: de 7.00 a 19.00 horas

Fases de la menopausia

La ménopause est une étape naturelle dans la vie d’une femme, marquée par l’arrêt définitif des menstruations. Elle se divise en trois phases distinctes :

  • Perimenopausia : période précédant la ménopause où les cycles menstruels deviennent irréguliers en raison de fluctuations hormonales. Cette phase peut commencer plusieurs années avant l’arrêt complet des règles et s’étendre sur une durée variable, généralement entre 4 et 8 ans.
  • Menopausia : moment où une femme cesse d’avoir ses règles pendant au moins 12 mois consécutifs. L’âge moyen de la ménopause est de 51 ans, mais cela varie selon les individus et peut survenir plus tôt ou plus tard.
  • Post-menopausia : phase qui suit immédiatement la ménopause, caractérisée par des changements hormonaux durables. La post-ménopause englobe le reste de la vie d’une femme après l’arrêt définitif des menstruations.

Influencia de las fases de la menopausia en el organismo

Les différentes phases de la ménopause ont un impact significatif sur le corps d’une femme. La diminution des hormones sexuelles comme les œstrogènes et la progestérone peut entraîner divers symptômes tels que :

  • Sofocos
  • Sudores nocturnos
  • Insomnio o trastornos del sueño
  • Sequedad vaginal y dolor durante el coito
  • Irritabilité et sautes d’humeur
  • Fatigue et manque d’énergie
  • Aumento de peso y cambios en la distribución de la grasa en el cuerpo
  • Dolores articulares y musculares
  • Pérdida de densidad ósea (osteoporosis)</ref

Cambios hormonales y microbioma intestinal

Les variations hormonales observées pendant la ménopause peuvent affecter le microbiote intestinal. En particulier, une diminution des œstrogènes peut modifier l’équilibre entre les différentes bactéries présentes dans l’intestin. Des études récentes ont montré que cette baisse hormonale pouvait influencer le ratio entre Firmicutes et Bacteroidetes, deux phyla bactériens importants pour la santé intestinale. Un déséquilibre dans ce ratio a été associé à :

  • Aumento de peso en mujeres posmenopáusicas.
  • Un mayor riesgo de enfermedades metabólicas como la diabetes de tipo 2, enfermedades cardiovasculares y ciertas formas de cáncer.
  • L’apparition ou l’aggravation des troubles gastro-intestinaux tels que les ballonnements, la constipation ou la diarrhée.</

Impacto en la flora vaginal

La diminution des œstrogènes pendant la ménopause peut également avoir un effet sur le pH vaginal. En temps normal, le pH acide du vagin favorise la croissance des lactobacilles, bactéries bénéfiques qui contribuent à maintenir un environnement sain et prévenir les infections vaginales. Cependant, avec une baisse des niveaux d’œstrogènes, le pH vaginal tend à augmenter, ce qui peut perturber l’équilibre microbien et favoriser :

  • Infecciones vaginales por hongos o micosis (como la candidiasis)
  • Infecciones bacterianas (como la vaginosis bacteriana)
  • L’apparition de symptômes tels que démangeaisons, brûlures ou pertes vaginales inhabituelles</

Utilisation de probiotiques pour restaurer l’équilibre

Face aux changements induits par la ménopause sur le microbiote intestinal et vaginal, il est essentiel d’envisager des solutions pour maintenir ou rétablir cet équilibre délicat. Les probiotiques spécifiques contenant des souches bénéfiques comme Lactobacillus peuvent être utiles pour :

  • Renforcer le microbiome intestinal en améliorant la digestion et l’absorption des nutriments.
  • Favorece una flora vaginal sana restableciendo un pH ácido favorable al crecimiento de los lactobacilos.
  • Réduire les symptômes gênants associés à la ménopause tels que les bouffées de chaleur, l’insomnie ou la sécheresse vaginale.
  • Favoriser une meilleure santé globale chez les femmes concernées en renforçant le système immunitaire et en diminuant le risque d’infections vaginales récurrentes.</

En conclusion, il est important de reconnaître l’influence significative de la ménopause sur le microbiote intestinal et la flore vaginale chez les femmes. Comprendre ces interactions complexes entre hormones et microbes peut permettre d’adopter des approches préventives ou thérapeutiques adaptées pour maintenir un équilibre microbien optimal tout au long de cette transition importante dans la vie féminine. L’utilisation judicieuse de probiotiques spécifiques peut être une stratégie prometteuse pour améliorer la qualité de vie des femmes pendant et après la ménopause.

Véase también:  Microbiota y sobrepeso: el papel crucial de la flora intestinal en el aumento de peso

Artículos recomendados

es_ESSpanish