Qué probiótico para la colitis ulcerosa: el papel de los probióticos en el tratamiento de la EII - Microbiota Care
Teléfono

+337-751-7890

Correo electrónico

[email protected]

Horario comercial

De lunes a viernes: de 7.00 a 19.00 horas

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) regroupent plusieurs pathologies, parmi lesquelles la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Ces maladies auto-immunes affectent le système digestif et se caractérisent par une inflammation persistante de la muqueuse intestinale.

Síntomas, fases y causas multifactoriales

Les symptômes des MICI varient d’un individu à un autre, mais comprennent généralement des douleurs abdominales, des diarrhées fréquentes, une perte de poids involontaire et une fatigue persistante. Les phases actives sont marquées par une exacerbation des symptômes, tandis que les phases de rémission peuvent être plus calmes.

Otros signos comunes asociados a la EII son

  • Anemia
  • Fisuras anales
  • Fístulas
  • Hemorragia rectal
  • Deposiciones urgentes

Les causes exactes des MICI ne sont pas entièrement comprises, mais il est admis qu’elles résultent d’une combinaison complexe de facteurs génétiques, environnementaux et immunitaires. Parmi ces facteurs figurent notamment :

  • Antecedentes familiares de EII
  • Fumar
  • Infecciones intestinales previas
  • Utilisation d’antibiotiques à long terme ou fréquente
  • Desequilibrio de la microbiota intestinal (disbiosis)
Véase también:  Probióticos para la diverticulitis: avances en el tratamiento y la prevención

Tratamientos convencionales

Les traitements conventionnels pour les MICI visent à contrôler l’inflammation et à soulager les symptômes. Ils incluent généralement des médicaments anti-inflammatoires, des immunosuppresseurs ou encore dans certains cas des interventions chirurgicales.

Los fármacos más utilizados son :

    • Aminosalicilatos (por ejemplo, mesalazina)
    • Corticosteroides (por ejemplo, prednisona)

Inmunomoduladores (por ejemplo, azatioprina, metotrexato)
Bioterapias dirigidas (por ejemplo, infliximab, adalimumab)

El creciente papel de los probióticos en el tratamiento de la EII

Des recherches récentes ont mis en lumière le potentiel bénéfique des probiotiques comme complément thérapeutique pour les patients souffrant de MICI. En effet, ces micro-organismes vivants présents naturellement dans notre tube digestif peuvent aider à rétablir l’équilibre du microbiote intestinal perturbé chez ces patients.

Impact sur l’inflammation et la dysbiose spécifique à chaque maladie

Les probiotiques agissent en modulant la réponse immunitaire locale au niveau intestinal et en régulant l’inflammation. De plus, ils contribuent à restaurer la diversité bactérienne nécessaire pour maintenir un microbiote sain.

En el caso concreto de la rectocolitis hemorrágica, algunos estudios han demostrado que los probióticos pueden desempeñar un papel importante en el tratamiento de la pouchitis post-anastomosis anal en pacientes operados. También se han asociado a una reducción significativa del riesgo de recurrencia en pacientes con enfermedad de Crohn.

Véase también:  Probióticos para la intolerancia a la lactosa: todo lo que necesitas saber

Las cepas probióticas que han demostrado efectos beneficiosos en el tratamiento de la EII incluyen :

    • Lactobacillus
    • Bifidobacterium
    • Saccharomyces boulardii
    • E. coli Nissle 1917

VSL#3 (mezcla multicapa)

En conclusion, bien que davantage d’études soient nécessaires pour confirmer pleinement leur efficacité clinique, les probiotiques représentent une piste prometteuse dans le traitement global des MICI. Leur utilisation judicieuse peut offrir aux patients souffrant de ces affections intestinales chroniques un complément thérapeutique non négligeable.

Artículos recomendados

es_ESSpanish