Microbiota e disturbi psichiatrici: recenti progressi nella ricerca - Microbiota Care
Telefono

+337-751-7890

Email

[email protected]

Orari di apertura

Da lunedì a venerdì: dalle 7.00 alle 19.00

Définition de l’axe intestin-cerveau

L’axe intestin-cerveau est un système de communication bidirectionnel entre le microbiote intestinal et le cerveau, impliquant des interactions complexes entre le système nerveux entérique (le « deuxième cerveau » situé dans l’intestin) et le système nerveux central. Ce lien étroit influence de nombreux aspects de notre santé, y compris notre bien-être mental. Les voies de communication entre ces deux systèmes comprennent les signaux neuronaux, hormonaux et immunitaires.

L'importanza del microbiota intestinale

Le microbiote intestinal est constitué d’une multitude d’espèces bactériennes qui coexistent en symbiose avec leur hôte. Ces bactéries jouent un rôle essentiel dans la digestion des aliments, la synthèse des vitamines et la protection contre les infections. De plus en plus d’études montrent que le microbiote intestinal peut également influencer notre humeur, nos émotions et notre comportement via l’axe intestin-cerveau.

Legami tra disbiosi del microbiota intestinale e patologie mentali

Recenti studi hanno rivelato legami significativi tra la composizione del microbiota intestinale e varie patologie mentali come :

  • Depressione
  • L’anxiété
  • L’addiction à l’alcool
  • Les troubles du spectre de l’autisme (TSA)
  • Schizofrenia
  • Disturbo post-traumatico da stress (PTSD)
Vedi anche:  Microbiota e ormoni: un'interazione essenziale per la salute

Une dysbiose du microbiote, caractérisée par un déséquilibre dans la diversité bactérienne, peut perturber le fonctionnement normal de l’axe intestin-cerveau et contribuer au développement de ces pathologies.

Meccanismi coinvolti

Sono stati proposti diversi meccanismi per spiegare come la disbiosi del microbiota possa contribuire allo sviluppo di queste patologie:

  1. Infiammazione cronica : Des altérations du microbiote peuvent induire une inflammation chronique qui affecte la barrière intestinale. Cela permet aux toxines et aux bactéries d’accéder à la circulation sanguine et d’atteindre le cerveau, provoquant des réactions inflammatoires nocives pour les cellules nerveuses.
  2. Produzione di neurotrasmettitori : Alcuni ceppi batterici possono produrre neurotrasmettitori come la serotonina, la dopamina o il GABA, che influenzano direttamente le vie neurali coinvolte nei processi cognitivi ed emotivi.
  3. Regolazione immunitaria : Il microbiota intestinale svolge un ruolo importante nello sviluppo e nel mantenimento del sistema immunitario. La disbiosi può interrompere questa regolazione, provocando risposte immunitarie anomale che si ripercuotono anche sul cervello.
  4. Asse ipotalamo-ipofisi-surrene (HPA) : Le stress peut perturber l’équilibre du microbiote intestinal, ce qui entraîne une activation de l’axe HHS et une libération accrue de cortisol. Des niveaux élevés de cortisol peuvent avoir des effets délétères sur le cerveau, notamment en augmentant la vulnérabilité aux troubles mentaux.
Vedi anche:  Microbiota ed eczema: capire il legame per migliorare il trattamento

Il concetto di psicobiotica come futuro approccio terapeutico

Gli psicobiotici sono probiotici specificamente progettati per agire sulla salute mentale modulando positivamente il microbiota intestinale. Promuovendo una composizione batterica benefica per il cervello, gli psicobiotici potrebbero offrire una nuova e promettente strategia terapeutica per il trattamento dei disturbi psichiatrici. Studi preclinici hanno dimostrato effetti benefici su alcuni sintomi associati a queste condizioni, come :

  • Réduction du stress et de l’anxiété
  • Amélioration de l’humeur
  • Ridurre i comportamenti compulsivi o di dipendenza
  • Miglioramento delle funzioni cognitive (memoria, apprendimento)

Nécessité d’études cliniques supplémentaires

Bien que les résultats préliminaires soient encourageants, il est essentiel de mener davantage d’études cliniques pour confirmer l’efficacité des psychobiotiques dans le traitement des pathologies mentales. Ces recherches permettront également de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents impliqués dans l’interaction entre le microbiote intestinal et le cerveau, ainsi que d’identifier les souches bactériennes spécifiques qui pourraient être utilisées comme psychobiotiques.

Riferimenti scientifici

  • Foster JA, McVey Neufeld KA. Asse intestino-cervello: come il microbioma influenza l'ansia e la depressione.Trends Neurosci. 2013;36(5):305-12.
  • Kennedy PJ, Cryan JF, Dinan TGet al.Microbioma nella funzione cerebrale e nella salute mentale.Trends Food Sci Technol2016;57:289-301.
  • Sarkar AYB & Lehto SMet al.Psychobiotics and the manipulation of bacteria-gut-brain signals.Trends Neurosci2016;39(11):763-781.
Vedi anche:  Microbiota e cancro: ruolo, evoluzione e implicazioni per la salute umana

Avec ces avancées passionnantes dans la recherche sur le lien entre le microbiote intestinal et les troubles psychiatriques, nous sommes témoins d’une nouvelle ère prometteuse en matière de traitement des maladies mentales. La compréhension croissante de l’axe intestin-cerveau ouvre la voie à des approches thérapeutiques novatrices qui pourraient améliorer significativement la qualité de vie des patients souffrant de ces affections complexes.

Articoli consigliati

it_ITItalian