Microbiote et rosacée : le lien entre les bactéries intestinales et les affections cutanées - Microbiota Care
Tel

+337-751-7890

E-mail

[email protected]

Horaires d'ouverture

Mon - Fri: 7AM - 7PM

Le microbiote intestinal et sa relation avec les maladies de la peau

Le microbiote intestinal, également appelé flore intestinale, est composé de milliards de micro-organismes qui vivent dans notre tube digestif. Ces bactéries jouent un rôle crucial dans notre santé globale, y compris celle de notre peau. Des études récentes ont mis en lumière le lien entre la composition du microbiote intestinal et certaines affections cutanées telles que la dermatite atopique, la rosacée et le psoriasis.

La dermatite atopique

La dermatite atopique, également connue sous le nom d’eczéma, est une maladie inflammatoire de la peau caractérisée par des démangeaisons intenses et des lésions cutanées. Des recherches ont montré que les personnes souffrant de dermatite atopique présentent souvent un déséquilibre du microbiote intestinal, avec une diminution des bonnes bactéries protectrices comme Bifidobacterium spp., Lactobacillus spp., ou Faecalibacterium prausnitzii. Ce déséquilibre peut contribuer à l’inflammation chronique observée dans cette affection cutanée.

Lire également :  Microbiote et endométriose : l'impact du microbiote intestinal sur la santé des personnes atteintes d'endométriose

Flore intestinale chez les patients atteints de dermatite atopique :

  • Diminution des espèces bénéfiques (Bifidobacterium spp., Lactobacillus spp.)
  • Augmentation des espèces potentiellement pathogènes (Clostridium difficile)
  • Dysfonctionnement de la barrière intestinale et activation du système immunitaire

La rosacée

La rosacée est une maladie inflammatoire chronique qui se manifeste par des rougeurs persistantes sur le visage, souvent accompagnées de boutons et de vaisseaux sanguins dilatés. Des études récentes ont suggéré un lien entre la composition du microbiote intestinal et l’apparition de la rosacée. Un déséquilibre du microbiote peut entraîner une inflammation systémique qui se reflète sur la peau sous forme de rougeurs et d’irritations.

Flore intestinale chez les patients atteints de rosacée :

  • Diminution des espèces bénéfiques (Bifidobacterium spp., Lactobacillus spp.)
  • Augmentation des espèces potentiellement pathogènes (Helicobacter pylori)
  • Dysfonctionnement de la barrière intestinale et activation du système immunitaire

Le psoriasis

Le psoriasis est une maladie auto-immune qui provoque une prolifération excessive des cellules cutanées, entraînant des plaques rouges épaisses recouvertes d’écailles blanches. Certaines études ont mis en évidence un lien entre le dysfonctionnement du microbiote intestinal et l’inflammation observée dans le psoriasis. Un déséquilibre bactérien peut aggraver les symptômes cutanés chez les personnes atteintes de cette affection.

Lire également :  Microbiote et graisse : Les liens entre le microbiote intestinal et l'obésité

Flore intestinale chez les patients atteints de psoriasis :

  • Diminution des espèces bénéfiques (Bifidobacterium spp., Lactobacillus spp.)
  • Augmentation des espèces potentiellement pathogènes (Staphylococcus aureus)
  • Dysfonctionnement de la barrière intestinale et activation du système immunitaire

L’importance du rôle inflammatoire dans ces conditions cutanées

L’inflammation joue un rôle clé dans le développement et l’aggravation des maladies de la peau telles que la dermatite atopique, la rosacée et le psoriasis. Le déséquilibre du microbiote intestinal peut déclencher une réponse inflammatoire systémique qui se manifeste localement sur la peau. Il est donc essentiel d’équilibrer sa flore intestinale pour maintenir une peau en bonne santé.

Recommandations pour améliorer la santé de la peau via l’alimentation et les probiotiques

  • Adoptez une alimentation équilibrée : Privilégiez les aliments riches en fibres comme les fruits, légumes, céréales complètes ainsi que les sources d’omégas-3 (poissons gras) pour favoriser un environnement propice au bon fonctionnement du microbiote intestinal.
  • Consommez des probiotiques : Les probiotiques sont des micro-organismes bénéfiques pour notre flore intestinale. En intégrant des aliments fermentés tels que yaourts naturels, kéfir, choucroute ou kimchi à votre alimentation ou en prenant des suppléments probiotiques, vous pouvez soutenir votre système digestif ainsi que votre santé cutanée.
  • Gestion du stress : Le stress a été associé à un impact négatif sur le microbiote intestinal ainsi que sur divers troubles cutanés comme l’eczema ou encore l’urticaire (source: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6341159/). Pratiquer régulièrement techniques relaxation comme méditation, yoga, respiration profonde ou exercice physique peut aider à réduire ce facteur aggravant liens aux problèmes dermato-cutannés.

Au final il semble important souligner qu’une approche holistique prenant compte plusieurs aspects comme nutritionnel mais aussi psychologico-comportemental pourrait être nécessaire afin d’améliorer efficacement ces pathologies complexes reliant problèmes internes gastro-intestinaux avec manifestations externes visibles directement sur épiderme facial. La recherche continue actuellement chercher solutions plus précises répondant exactement mécanismos impliquant tous ces éléments simultannément.

Articles recommandés

fr_FRFrench