Microbiote et TDAH : Le lien entre l'axe cerveau-intestin et le trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité chez les adolescents - Microbiota Care
Tel

+337-751-7890

E-mail

[email protected]

Horaires d'ouverture

Mon - Fri: 7AM - 7PM

Introduction

Le trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental courant chez les adolescents, caractérisé par des symptômes tels que l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Ces symptômes peuvent avoir un impact significatif sur la vie quotidienne des individus affectés. De récentes recherches ont mis en lumière le rôle du microbiote intestinal dans le développement et la progression du TDAH.

Microbiote intestinal et neurotransmission

L’intestin abrite une grande diversité de bactéries qui forment ce que l’on appelle le microbiote intestinal. Ce microbiote joue un rôle crucial dans la santé globale, y compris dans la communication entre l’intestin et le cerveau via l’axe cerveau-intestin. Des études ont montré que les dysbioses intestinales, c’est-à-dire des déséquilibres dans la composition du microbiote, peuvent influencer la neurotransmission, en particulier celle de la dopamine.

Lire également :  Microbiote et reflux gastrique : l'importance du microbiote gastrique dans le maintien de la santé humaine

Influence sur la dopamine

La dopamine est un neurotransmetteur impliqué dans divers processus cognitifs tels que la motivation, la récompense et l’apprentissage. Des dysfonctionnements au niveau de sa production ou de sa transmission sont associés à des troubles comme le TDAH. Les dysbioses intestinales peuvent favoriser une augmentation des niveaux de précurseurs de la dopamine par certaines bactéries présentes dans le microbiote.

D’autres neurotransmetteurs affectés

En plus de la dopamine, d’autres neurotransmetteurs tels que la sérotonine et le GABA peuvent également être affectés par les déséquilibres du microbiote intestinal. La sérotonine est impliquée dans la régulation de l’humeur, du sommeil et de l’appétit, tandis que le GABA joue un rôle clé dans la modulation de l’excitabilité neuronale. Les perturbations des niveaux de ces neurotransmetteurs pourraient contribuer aux symptômes observés chez les individus atteints de TDAH.

Études sur le microbiote intestinal d’adolescents avec TDAH

Des études récentes ont analysé le microbiote intestinal d’adolescents présentant un TDAH pour identifier d’éventuelles corrélations. Ces études ont montré une augmentation de certaines bactéries spécifiques liées à la production de précurseurs de la dopamine chez les adolescents atteints du trouble. Cette découverte suggère un lien direct entre les déséquilibres du microbiote et les symptômes du TDAH.

Lire également :  Microbiote et rosacée : le lien entre les bactéries intestinales et les affections cutanées

Résultats spécifiques des études

  1. Une étude a révélé une diminution significative des bactéries Bifidobacterium et Lactobacillus chez les enfants atteints de TDAH par rapport aux témoins sans TDAH.
  2. Une autre recherche a démontré une augmentation des bactéries Ruminococcus, Dialister et Prevotella chez les participants atteints du trouble.
  3. Des études sur les animaux ont également montré que la manipulation du microbiote intestinal peut influencer le comportement et les niveaux de neurotransmetteurs, suggérant un lien potentiel entre le microbiote et les troubles neurologiques tels que le TDAH.

Rôle général du microbiote dans les troubles neurologiques

Outre le TDAH, plusieurs autres troubles neurologiques et psychiatriques ont été associés à des altérations du microbiote intestinal. Par exemple, des recherches ont également mis en évidence des liens entre certains types bactériens spécifiques et des conditions telles que l’autisme ou encore la dépression.

Autres conditions associées aux dysbioses intestinales

  • Schizophrénie,
  • Trouble bipolaire,
  • Anxiété,
  • Migraines,
  • Epilepsie.

Implications pour comprendre et traiter le TDAH

Cette avancée scientifique souligne l’importance cruciale du microbiote intestinal dans notre santé mentale et cognitive. Comprendre comment ces micro-organismes interagissent avec notre système nerveux central peut ouvrir de nouvelles perspectives quant au traitement du TDAH. Des approches thérapeutiques basées sur une modulation du microbiote pourraient représenter une piste prometteuse pour améliorer les symptômes associés au trouble.

Potentiels traitements ciblant le microbiote intestinal

  • Suppléments probiotiques,
  • Prébiotiques,
  • Régimes alimentaires spécifiques,
  • Thérapie par transplantation fécale.

Réseaux neuronaux intestinaux-cérébraux : implication fonctionnelle

  • L’axe Cerveau Intestin,
  • Microbiotes & Neurotransmetteurs,
  • Inflammation & Neuromédiateurs,
  • Système immunitaire & Communication neuronale.
*Article rédigé par [Votre Nom], expert en neuroscience.*

Articles recommandés

fr_FRFrench